Filtres :

Présentation

Que dit la loi de Murphy

Dans sa forme la plus simple, la loi de Murphy stipule : si quelque chose peut mal tourner, cela arrivera . Cependant, la loi originale a été étendue au fil du temps pour couvrir des domaines spécialisés: :

  • Planification de projet : Si quelque chose peut mal tourner cela se passera, généralement au moment le moins inopportun.
  • Erreur humaine : Si quelqu'un peut se tromper, il le fera.
  • Évaluation des risques : Si plusieurs choses peuvent mal tourner, celle que vous aimeriez le moins se produira.

Origine de la loi de Murphy

Edward J Murphy était major dans l'US Air Force pendant la seconde guerre mondiale. Il travaillait dans le développement de système de test de la tolérance humaine à la décélération.. Comme une grande partie de son travail consistait à tester des conceptions expérimentales, il était souvent confronté à des choses qui ne se déroulaient pas exactement comme prévu. Les chercheurs diffèrent sur les mots précis qui ont été utilisés à l'origine lorsque l'expression "loi de Murphy" a été inventée pour la première fois, mais le sens est clair.

Objectif

Pourquoi utiliser la loi de Murphy

La loi de Murphy nous permet de prédire le pire résultat possible et à élaborer un plan d'urgence qui aide à réduire les conséquences négatives d’un événement.

Que nous enseigne la loi de Murphy ?

  • La loi de Murphy nous fait prendre conscience que statistiquement plus un processus se produit plus il y a de chance que des événements erratiques se produisent. La loi normale montre très bien ce phénomène.
  • Elle nous montre également que nous sommes plus enclins à être marqué par des événements improbables et négatifs que par des événements improbables et positifs.
  • La loi de Murphy nous permet également de prendre conscience que tout événement important et grave entraîne une situation de stress qui est le même peut être à l'origine de nouveaux enchaînements dramatiques.

Mode d'emploi

Comment se préparer à la loi de Murphy ?

Il y a deux grandes manières de se préparer à l'inattendue. Il y a tout d'abord la **préparation mentale **qui permet de gérer l'état de stress et de sidération lorsque l'événement survient. La deuxième manière et la préparation matériel qui permet de prévenir l'apparition du problème ou tout du moins d’en diminuer les conséquences.

L'anticipation matériel

Face à une situation à risque l'idéal est d'anticiper l'apparition du problème et de prendre des contre-mesures.

Etape 1 : identifiez tout ce qui est réellement important dans la situation

Imaginons que vous alliez vous marier, toutes les choses n'ont pas la même importance il sera bien évidemment plus grave d'avoir oublié les alliances que d'avoir oublié une décoration sur la table des convives. Il vous faut donc identifier les 3 à 5 choses les plus importantes dans votre situation.

La meilleure manière d'identifier ce qui est important est d'utiliser le Pareto.

Étape 2 : identifiez les risques évidents

Identifiez quels sont les risques les plus probables et les plus graves.

Par exemple, Il est probable que la petite fille de deux ans fasse tomber les alliances. Il est probable que Sylvain le témoin ait du retard.

Etape 3 : Prenez des contre-mesures

Imaginer tout ce qui pourra permettre d'éviter l'accident où les incidents par exemple en faisant accompagner la petite fille le plus loin possible, ou en réservant un hôtel proche à votre témoin pour qu'il ne soit pas en retard.

Note : Pour réaliser ces étapes vous pouvez utiliser une simple feuille de papier et dessiner un **tableau **ou encore représenter la situation et les événements sous forme de graphique.

La préparation mentale

Vous vous sentez peut-être stressé lorsque des événements auxquels vous ne vous attendiez pas se produisent. Cela bien que parfaitement normal peut avoir des conséquences très négatives sur la gestion des événements. Heureusement, il est possible de s'y préparer. Il ne s'agit pas ici de prévenir l'apparition du problème. Il s'agit de gérer votre mode de réaction.

Notez bien que ce n'est pas l'événement en lui-même que vous redoutez mais bien ses conséquences.

La technique consiste à mentaliser le déroulement des événements et ses conséquences plusieurs fois de façon à ce que le cerveau soit préparé. Vous pourrez alors définir la réaction idéale que vous voulez avoir face à l'événement.

Pour illustrer cela, prenons l'exemple de la tartine de beurre.

Étape 1: Préparer la situation à risque

Beurrer votre tartine.

Étape 2 : Identifiez les risques

Penser à plusieurs choses qui pourraient mal se passer avec cette tartine.

Par exemple, votre tartines peut tomber sur le rapport que vous vous apprêtiez à remettre à votre patron. Autre exemple, la tartine tombe sur votre belle chemise et la seule que vous avez à l'hôtel avant de vous rendre chez un client important.

Étape 3: Réaliser l’événement que vous redoutez

Laissez tomber la tartine sur votre chemise, ou faîtes semblant.

Étape 4 : Appréciez les dégâts

Constatez ce qui vient de se produire en regardant en détail les conséquences. Une belle tache sur votre chemise. **Respirer **un bon coup et dites-vous : “j'étais sûre que cela allait arriver”. Souriez. Parfait ! Vous êtes en contrôle de votre réaction.

Exemples

Application de la loi de Murphy dans la gestion du temps

« Tout ce qui peut mal tourner, va mal tourner. » (« Anything that can go wrong, will go wrong » en anglais).

Nous avons souvent tendance à sous-évaluer la durée d'une tâche car nous imaginons le déroulement de celle-ci dans un idéal, c'est-à-dire sans compter les interruptions et sans compter les difficultés de réalisation. En conséquence, il est souvent conseillé de rajouter 5 à 10 % de temps supplémentaire à la durée de réalisation idéal de la tâche.

Autre exemples d'application de la loi de Murphy

  • Lorsque le pain tombe, il atterrit toujours côté beurre vers le bas
  • Lorsque vous lavez votre voiture, il pleuvra tout de suite
  • Lorsque vous faites la queue, l'autre file avancera toujours plus vite que la vôtre
  • L'image du livre de cuisine ne correspond jamais au résultat final
  • Le jour où vos chiffres sortiront au loto, ce sera la seule fois où vous ne les aurez pas joués